La flore et la faune des Calanques de Marseille

Auteurs: Thierry Siffert - Dominique Chanut

Bienvenue dans la flore des Calanques

 

Définitions Wikipédia / Stipule : appendice le plus souvent foliacé ou membraneux, parfois aussi en forme d'épine ou de glande, inséré au point où le pétiole se relie à la tige - ou parfois où le limbe joint la tige en cas de feuille sessile. Le plus souvent, chaque feuille comprend deux stipules, en position latérale ; plus rarement, la stipule est unique et axillaire comme chez les potamogétonacées. Foliacé : qui a l'apparence d'une feuille. Ex. : une bractée foliacée. Épine : pointe piquante faisant corps avec le bois d'une tige ou d'un rameau. Par exemple les épines du buisson ardent. Les roses et les ronces n'ont pas des épines, mais des aiguillons. Tige : Partie aérienne des végétaux supérieurs, qui porte les feuilles. Aiguillon : pointe piquante se développant à partir de l'écorce et non du bois : les aiguillons (et non les épines) des rosiers et des ronces. Pétiole : partie rétrécie de certaines feuilles unissant le limbe à la tige. Une feuille pétiolée. Limbe: partie la plus importante, généralement large et aplatie, d'une feuille. Sessile: se dit d'une feuille dépourvue de pétiole ou d'une fleur sans pédoncule. Pédoncule: terme désignant la tige (la « queue ») d'une fleur, distincte de la tige de la plante. Une fleur pédonculée. Tomenteux : se dit d'une plante ou d'une partie de plante recouverte de poils épais, à la façon d'un feutre (voir aussi Pubescent). Lancéolée: se dit d'une feuille en forme de fer de lance.

Famille: Cistaceae

1 espèce: Helianthemum nummularius - Hélianthème commun

Assez rare dans le massif des Calanques 

Description de Coste : Helianthemum vulgare 374 Helianthemum vulgare Goertn. - Plante de 10-40 cm, vivace, ligneuse à la base, verdâtre, à rameaux couchés-diffus, poilus - feuilles ovales, oblongues ou lancéolées-linéaires, planes ou à bords peu roulés, vertes et poilues en dessus, blanches-tomenteuses en dessous ou entièrement vertes, à stipules supérieures lancéolées, presque foliacées - fleurs jaunes, rarement roses ou blanches, en grappe lâche, bractéolée - sépales ovales, à peine hérissés - style genouillé, un peu plus court que la capsule - celle-ci ovoïde-renflée, tomenteuse, égalant les sépales, à graines nombreuses, presque lisses. Plante polymorphe. Écologie Bois et pelouses sèches, dans toute la France. Répartition Toute l'Europe ; Asie occidentale. Floraison Mai-août. Projet de numérisation de la flore de L'Abbé Coste par le réseau Tela botanica - Le lexique des termes techniques de la Flore de l'abbé Coste est disponible ici

0 commentaire

Nombre de pages vues (miniatures ou images) : 615863
Consultations des 10 dernières minutes : 76
Nombre de pages vues des 60 dernières minutes : 256
Nombre de consultations d'hier : 4764
Nombre de visiteurs des dernières 24h : 38
Visiteurs des 60 dernières minutes : 26
Visiteur(s) récents: 17