La flore et la faune des Calanques de Marseille

Auteurs: Thierry Siffert - Dominique Chanut

Bienvenue dans la flore des Calanques

 

Définitions Wikipédia / Radical : se dit d'un élément lié aux racines de la plante. On parle de feuilles radicales pour désigner des feuilles qui naissent au collet de la plante (exemple : les feuilles de primevère). Collet : zone de transition entre la racine d'une plante et sa tige. Tige : Partie aérienne des végétaux supérieurs, qui porte les feuilles.Pennatiséqué : se dit d'une feuille dont le limbe est penné et divisé en segments séparés par des sinus qui atteignent presque la nervure médiane. Bi-, tri-, quadripennatiséqué : deux, trois, quatre fois pennatiséqué. Limbe : partie la plus importante, généralement large et aplatie, d'une feuille. Sinus : découpure, creux. Pennée : se dit d'une feuille composée divisée en folioles disposées des deux côtés du pétiole comme les barbes d'une plume. Le terme peut aussi s'employer pour une feuille simple dont les nervures ont cette disposition. Foliole : parties du limbe qui forment une feuille composée. Par extension (vieilli) : chaque pièce d’un calice ou d’un involucre. Pétiole : partie rétrécie de certaines feuilles unissant le limbe à la tige. Segment foliaire : division d'un limbe profondément découpé ; dans un limbe deux à trois fois penné, on réserve le nom de segment foliaire aux dernières subdivisions. Caulinaire : inséré sur une tige. Ex. : feuille caulinaire. Sessile: se dit d'une feuille dépourvue de pétiole ou d'une fleur sans pédoncule. Pédoncule: terme désignant la tige (la « queue ») d'une fleur, distincte de la tige de la plante. Une fleur pédonculée. Mucronulé: terminé par un mucron très court. Mucron: courte pointe raide au sommet d'une feuille, d'une foliole, etc. Une feuille mucronée.

Famille: Asteraceae

1 espèce: Artemisia campestris - Armoise des champs

Rare dans le massif des Calanques 

Description de Coste : Artemisia campestris 1919 Artemisia campestris L. - Plante vivace de 3-8 dm, presque ligneuse et couchée à la base, ascendante, glabre à l'état adulte, très rameuse, à rameaux étalés, non visqueuse - feuilles caulinaires bipennatiséquées, celles des jeunes tiges argentées, soyeuses, les inférieures pétiolées, les suivantes sessiles, à segments très étroits, linéaires, mucronulées - involucre glabre et luisant - capitules brièvement pédicellés, ovoïdes, formant une grande panicule, entremêlée de feuilles linéaires, entières. Varie dans les sables maritimes à segments de feuilles plus larges, plus courts, épaissis, à capitules plus gros (var. maritima Lloyd). Écologie Sables, grèves des rivières, rochers, surtout dans les terrains siliceux, toute la France. Répartition Europe, Sibérie, Asie Mineure. Floraison Août-septembre. Le lexique des termes techniques de la Flore de l'abbé Coste est disponible ici

Projet de numérisation de la flore de L'Abbé Coste par le réseau Tela botanica - 2011  

 

0 commentaire

Ajouter un commentaire

CAPTCHA Image

Nombre de pages vues (miniatures ou images) : 2746928
Consultations des 10 dernières minutes : 46
Nombre de pages vues des 60 dernières minutes : 244
Nombre de consultations d'hier : 4658
Nombre de visiteurs des dernières 24h : 369
Visiteurs des 60 dernières minutes : 42
Visiteur(s) récents: 12