La flore et la faune des Calanques de Marseille

Auteurs: Thierry Siffert - Dominique Chanut

Bienvenue dans la flore des Calanques

 

Définitions Wikipédia / Oblong: bien plus long que large et arrondi aux deux bouts (feuille de troène). Entier : se dit d'un organe dont le bord n'est pas découpé d'une façon ou d'une autre. Pennatifide : se dit d'une feuille dont le limbe est penné et divisé en segments séparés par des sinus atteignant approximativement le milieu de chaque moitié du limbe. Limbe : partie la plus importante, généralement large et aplatie, d'une feuille. Pennée : se dit d'une feuille composée divisée en folioles disposées des deux côtés du pétiole comme les barbes d'une plume. Le terme peut aussi s'employer pour une feuille simple dont les nervures ont cette disposition. Foliole : parties du limbe qui forment une feuille composée. Par extension (vieilli) : chaque pièce d’un calice ou d’un involucre. Pétiole : partie rétrécie de certaines feuilles unissant le limbe à la tige. Une feuille pétiolée. Segment foliaire : division d'un limbe profondément découpé ; dans un limbe deux à trois fois penné, on réserve le nom de segment foliaire aux dernières subdivisions. Sinus : découpure, creux. Pennatipartite : se dit d'une feuille dont le limbe est penné et divisé en segments séparés par des sinus plus profonds que le milieu de chaque moitié du limbe. Caulinaire : inséré sur une tige. Ex. : feuille caulinaire. Sessile: se dit d'une feuille dépourvue de pétiole ou d'une fleur sans pédoncule.  

Famille: Asteraceae

1 espèce;  Crepis albida - Crépis blanchâtre

Assez rare dans le massif des Calanques 

Description de Coste 2202 Crepis albida Synonymes BARKHAUSIA ALBIDA Gass. - Souche vivace, grosse, brune, pivotante - tige de 15-35 cm dressée, simple ou bi-trifurquée, pubescente-glanduleuse ou presque glabre, nue ou offrant 1-3 feuilles caulinaires - feuilles pubescentes-glanduleuses, oblongues-lancéolées, dentées ou pennatifides - involucre gros à folioles tomenteuses sur le dos, imbriquées régulièrement, croissant de longueur de la base au sommet, blanches-scarieuses sur les bords - akènes régulièrement atténués de la base au sommet, ceux du centre longs de 10-12 mm terminés en bec épais - fleurs jaunes. Écologie Rochers, pelouses des montagnes : Cévennes {Lozère, Aveyron, Gard, Hérault), Aude, chaîne des Pyrénées, Savoie, Dauphiné, Provence, Alpes-Maritimes. Le lexique des termes techniques de la Flore de l'abbé Coste est disponible ici

0 commentaire

Ajouter un commentaire

CAPTCHA Image

Nombre de pages vues (miniatures ou images) : 2755139
Consultations des 10 dernières minutes : 38
Nombre de pages vues des 60 dernières minutes : 256
Nombre de consultations d'hier : 4547
Nombre de visiteurs des dernières 24h : 75
Visiteurs des 60 dernières minutes : 37
Visiteur(s) récents: 12